Pour la maman

osteopathe nouméa 3En cas de douleur importante, l’ostéopathie peut aider la maman.

Deux séances d’ostéopathie peuvent diminuer les douleurs du dos. En effet le ventre qui part en avant augmente les courbures et demande une souplesse des os du bassin et des vertèbres qui n’existe pas toujours, malgré l’imprégnation hormonale.  A ce titre, l’ostéo est une alternative intéressante aux simples massages qui sont souvent, difficiles à mettre en place et peu efficaces, parlez-en à votre gynécologue.

Motifs de consultation :

Les douleurs de dos : Cervicalgies, dorsalgies, lombalgies.  Les douleurs du bassin : Sacro-iliaques, pubalgies, coccalgie. Les névralgies : Sciatiques, sciatalgies, cruralgies.

Même si vous n’avez pas de douleur importante, l’ostéopathie peut aider la fin de grossesse et l’accouchement.

Dans les deux derniers trimestres de grossesse, ces deux séances sont aussi très intéressantes pour le bébé qui est dans votre ventre, même si vous n’avez pas particulièrement mal. En effet, elles vont augmenter les possibilités de mouvement dont votre bébé a besoin in utero et  faciliter son passage dans le bassin rendu plus souple lors de l’accouchement.
La préparation à l’accouchement  avec une sage femme, alliée à ces séances vous donne le plus de chance d’avoir une mécanique bien huilée lors de l’accouchement.

Motifs de consultation si absence de douleur :

Les asymétries du bassin de la maman, les primipares, les bébés trop bas ou qui ont du mal à se retourner .

Après l’accouchement :

Si le traitement a été effectué avant, le plus souvent la maman n’aura pas besoin de séance d’ostéopathie. En effet la plupart des contraintes de l’accouchement sont en ouverture, et ne créent pas de blocage. Chez les mamans qui n’ont pas consulté avant, on pourra trouver en suite de couche, des blocages qui étaient antérieurs à l’accouchement.

Motifs de consultation :

Les rééducations périnéales difficiles, douleurs coccygiennes, pubalgies.

Les commentaires sont fermés.