Le craquement ?

CIMG0685Les thrusts, ou thrusting techniques, sont des techniques de manipulations structurelles anglo-saxonnes. Elles respectent le mouvement physiologique (normal) de l’articulation car elles sont de basses amplitudes, bien qu’elles aient la caractéristique d’être d’une grande vitesse (high-vélocity and low- amplitude (HVLA). Ces manipulations correspondent plus à la transmission d’une onde de choc, qu’à un mouvement. Les craquements entendus sont la conséquence d’un relâchement musculaire forcé et d’un effet d’aspiration dans l’articulation. Ces techniques permettent un traitement rapide et efficace. Effectuées correctement elles doivent se dérouler, sans danger et sans douleur, même si les craquements sont parfois impressionnants !

Des manipulations sans trust, avec travail musculaire, travail respiratoire ou positionnement, peuvent remplacer les manipulations avec thrust. Des techniques ostéopathiques de ce type sont utilisées dans certains cas précis, suivant l’âge, le dossier du patient ou son degrés d’appréhension. Il en existe deux types : les techniques directessoft tissue, Myofacial release, techniques de Mitchel, la SOT technique de DeJarnette … ) et les techniques indirectesexaggération techniques,  facilitated positional release, techniques de Sutherland…), toutes ces techniques atteignent leur but par des moyens uniques, et peuvent être très efficaces.

La diversité de ces techniques explique qu’il peut exister des différences de traitement en fonction de la formation et de l’orientation thérapeutique de l’ostéopathe. Quelque soit les outils utilisés, un résultat satisfaisant, en deux séances, est la preuve d’un traitement réussi.

Les commentaires sont fermés.