Historique

osteopathe nouméa 2Depuis l’aube des temps les hommes ont mal au dos.

Les techniques manuelles existent depuis longtemps sous formes diverses, pour soulager les douleurs de dos. Des chinois en orient, en passant par les égyptiens, les grecs et les romains, nombreuses sont les civilisations qui ont développé des techniques de manipulations manuelles empiriques.

Le terme « d’ostéopathie » est né aus USA.

images-3Il a été posé  en 1880 par Andrew Taylor Still,  étudiant en médecine, fils d’un pasteur « rebouteux » comme il en existait en Europe. En 1892, il crée le premier collège d’ostéopathie à Kirskville Missouri USA.

En Angleterre, the British School of Osteopathie est créé par Dr Littlejohn en 1939, M. Sutherland publie le « Crânial Bowl ». Les bases étaient posées.

Les débuts en France

C’est après la guerre, en 1950, que fut créé la Société Française d’ostéopathie. En 1965, l’Ecole Française d’ostéopathie, s’expatrie à Maidstone en Angleterre et propose une formation réservée aux kinésithérapeutes en cinq ans. En 1981, les premiers ostéos renoncent à leur statut de kiné pour se consacrer à l’ostéo de façon « exclusive ».

La légalisation

En 2002 la loi Kouchner légalise l’ostéopathie et supprime par le fait le près requis de kiné pour faire ostéo, c’est le début de la formation après le bac, des premiers ostéo, ni médecin, ni kiné (les « nini »). De façon inattendue le phénomène explose et les écoles fleurissent, on passe de 6 à 78 écoles en deux ans.

En 2007, des décrets d’application précisent des critères de formation pour les écoles ce qui a fait passé le nombre d’école de 78 à 25 en 2016. Ils réglementent également la pratique, ils sont appliquées en Nouvelle Calédonie en 2011.

Les commentaires sont fermés.